Chargement en cours...
Photographie
TEST OLYMPUS OM-D E-M1 MARK III

Version originale : 16/10/2020

Retour aux sources réussi

Après l’atypique E-M1X, Olympus revient aux sources de la gamme OM-D avec un modèle aux dimensions plus raisonnables.
Tout en offrant des performances équivalentes au fleuron de la gamme, en photo comme en vidéo...
Cet E-M1 Mark III, malgré un gabarit bien plus modeste, emprunte de nombreux atouts techniques de son aîné.
L’E-M1 Mark III est un E-M1X en réduction.


Nouveau processeur
Bien sûr, il existe quelques subtilités d’un modèle à l’autre. Cependant de manière générale, le nouveau venu hérite de nombreuses caractéristiques, mais se pare d’un atout maître, puisqu’il embarque la dernière génération de processeur TruePic IX. Ce dernier permet l’arrivée de nouvelles fonctions (LiveView Boost, Starry Sky AF), et des possibilités accrues pour certaines d’entre elles (AF sur les yeux amélioré, possibilité de photographier en Haute résolution à 80 Mpxl en Jpeg en plus du Raw). Il hérite du même capteur LiveMos de 20,4 Mpxl, qui délivre des fichiers de 5 184 x 3 888 pixels au format 4/3, avec une plage de sensibilité qui s’étend par défaut de 200 à 25 600 Iso (64 ou 100 Iso en mode « L »). Le système de stabilisation sur cinq axes, par translation du capteur, est bien là. Il est possible d’obtenir des fichiers Raw ou Jpeg de 80 Mpxl ou de 50 Mpxl. Dans le premier cas, il faut sélectionner le mode « Trépied », ce qui suppose d’avoir un support stable. Dans le second cas, il faut choisir le mode « En main », pour photographier à main levée. Quoi qu’il en soit, il faut privilégier les paysages ou natures mortes, tout déplacement d’un élément se traduisant par un flou sur l’image finale. Parmi la pléthore de fonctions disponibles dans les menus, on note la présence de « Prise ND directe ». Elle donne accès à plusieurs simulations de filtres ND (cinq en tout, de ND2 à ND32). Pour les utiliser, il faut solliciter les modes M ou S. Ce qui signifie qu’on ne peut pas en bénéficier en vidéo. En revanche, cela permet d’effectuer des poses lentes sans avoir à manipuler des filtres. Grâce à l’efficacité de la double stabilisation, on obtient à main levée des clichés d’ordinaire uniquement réalisables avec un trépied : avec le zoom M.Zuiko 12-100 mm f/4 IS Pro, le gain atteint sept vitesses et demie !
L’OM-D E-M1 Mark III reprend une ergonomie connue et efficace qui contribue au succès de la gamme.
L’écran LCD de 3 pouces de diagonale et, tactile, offre une définition de 1 037 points. Il peut être orienté dans toutes les directions.



Excellent système AF
Le système AF repose sur la détection de phase et de contraste, avec 121 collimateurs pilotables via un joystick, en dehors du mode trackpad, qui consiste à utiliser l’écran LCD tactile pour choisir les points AF. Les performances sont excellentes. À savoir un taux de réussite oscillant autour de 95 %, en mode AFC (autofocus continu). Plusieurs séries de rafales sur des oiseaux en plein vol, à la fois blancs sur fond sombre, puis ton sur ton, aux déplacements erratiques, ont confirmé les excellentes dispositions de l’AF, avec le téléobjectif Panasonic signé Leica DG 50-200 mm f/2,8-4 OIS, excellent zoom Micro 4/3 : dans ces conditions, la double stabilisation ne fonctionne pas, seules les optiques M.Zuiko IS permettent d’en bénéficier. Annoncée à 15 im/s en obturation mécanique, en mode AFC, la cadence est largement suffisante pour photographier des sujets en mouvement (sport, animalier). Tandis qu’en basse lumière, nous avons été impressionnés par la célérité de l’AF, en sollicitant principalement le collimateur central, avec le zoom M.Zuiko 12-40 mm f/2,8 Pro. Cette optique est d’ailleurs remarquable, avec une distance minimale de mise au point de seulement 20 cm à toutes les focales. L’obturateur mécanique plafonne à 1/8 000s, mais il est possible d’atteindre 1/32 000s en mode électronique.
Ci-dessus une image avec une profondeur de champ magnifique prise avec cet E-M1 Mark III associé au Zuiko M 12-40 mm f/2,8 Pro.


Un mode vidéo abouti
Il ne faut pas sous-estimer les capacités des OM-D en vidéo. Cet E-M1 Mark III offre toute la panoplie nécessaire aux vidéastes les plus exigeants. Certes, la cadence est limitée à 25 im/s en 4K UHD ; mais pour le reste, tous les outils nécessaires sont là. Le profil OM-Log400 pourra être sollicité en vue d’un étalonnage poussé. Casque et micro peuvent prendre place sur le côté, et il sera possible de tourner sur un enregistreur externe via la sortie HDMI. Time-code, vumètre, focus peaking sont proposés. Un mode « High Speed » permet une captation à 100 im/s, en mise au point manuelle, sans prise de son. Cela permet de beaux ralentis, très fluides. Quand on filme avec un zoom M.Zuiko stabilisé, et que le mode IS du boîtier est activé, on obtient des plans très stables à main levée. Autre avantage, la protection de l’E-M1 Mark III, qui bravera sans broncher des conditions climatiques délicates. Ce qui en fait un outil très polyvalent en reportage, aussi bien en photo qu’en vidéo. L’accu BLH-1 se révèle endurant : à l’issue d’une intense journée de prise de vue hivernale en ayant en permanence activé la stabilisation, il restait environ 68 % d’autonomie. Il est possible de recharger l’accu en USB. Mais rassurez-vous, un chargeur secteur est bien fourni… ce n’est pas toujours le cas chez les concurrents !
« Les performances du système AF qui repose sur la détection de phase et de contraste, avec  121 collimateurs pilotables sont excellentes »



Fiche technique
Capteur :  Live Mos 4/3, 17,4 x 13 mm, 20,4 Mpxl, format 4/3
Monture : Micro 4/3
Stabilisation : oui sur 5 axes
Protection : Anti-ruissellement
Vidéo : 4K à 24 im/s, son stéréo
Formats de fichier :  Jpeg, Raw (ORF), MP4, Mov
Autofocus : capteur AF à corrélation de phase et détection de contraste, 121 collimateurs croisés
Écran : LCD 3’’, 1 037 kpts, orientable et tactile
Viseur : 2,36 Mpts, 100 %, 0,83x (éq. 24 x 36), dégagement 21 mm 
Mesure de lumière : Multizone (63), locale, spot, pondérée centrale, correction sur +/- 5 IL
Modes d’exposition :  Auto, sans flash, P, A, S, M, Bulb, scènes (4), personnalisé (35)
Sensibilités :  200 - 25 600 Iso (51 200 Iso)
Vitesse : 1/8 000 s à 60 s,  pose B ; 1/32 000s  (obturateur électronique)
Rafale : 15 im/s (134 Jpeg et  101 Raw) ; 11 im/s en LiveView
Stockage :  SD/SDHC/SDXC (UHS-II)
Divers : Mode haute définition (80 et 50 Mpxl), compensation fish-eye (trois types), compensation trapézoïdale, Live ND, Live bulb, Live Time, Live Composite, HDR, Focus stacking, Focus bracketing
Connectivité : WiFi/Bluetooth (pilotage à distance, partage de fichiers, sauvegarde automatique, géolocalisation via smartphone), USB 2, HDMI, micro, casque, télécommande
Accu : Li-Ion BLH-1
Dimensions/poids : 165 x 201x117 mm / 504 g  (avec accu et SD)

 
 
 
 
 
 

fra
1